Le disjoncteur qui saute : quelle peut être la panne ?

Le disjoncteur qui saute

Si vous avez un disjoncteur qui saute régulièrement, vous plongeant dans l’obscurité, il ne faut paniquer A priori, la cause principale de ce souci vient de la faible puissance du compteur, inadaptée aux besoins de votre logement. Néanmoins, dans certains cas, un court-circuit ou un défaut de prise de terre est à prévoir.

Comment fonctionne un disjoncteur ?

Les disjoncteurs sont un équipement nécessaire pour tout type de construction, qu’il s’agisse d’une maison, d’une pièce ou d’un bâtiment. Son rôle est essentiel, pour la sécurité des locaux : il protège contre l’incendie, le court-circuit et les tensions de commande pour éviter de surcharger les équipements. Le disjoncteur est en quelque sorte l’ange gardien de votre installation électrique, il assure la gestion de l’alimentation. Il utilise deux câbles différents : les entrés et les sortis. En fait, certains alimentent le bâtiment en électricité à partir du réseau commun, ces sont les entrés, et d’autres permettent de raccorder les utilisations, c’est la sortie. De plus, il existe également un disjoncteur nommé différentiel, qui vient s’ajouter au disjoncteur principal : il renforce la sécurité des circuits, et même du personnel en évitant un éventuel choc électrique. Pour plus de détails, disjoncteur saute.

Les raisons d’être, d’un disjoncteur qui saute !

Si votre disjoncteur saute, vous serez confronté à l’une des deux possibilités suivantes : une panne générale qui affecte toute votre communauté ou une panne individuelle qui affecte uniquement votre maison. En fait, la première réaction est de se rendre à votre panneau électrique et de vérifier si le disjoncteur principal qui saute. Si vous remarquez qu’il est en position « off », cela signifie que la panne est limitée à vos propres installations électriques, et non à vos installations électriques à proximité, ce qui peut être le cas lors de pannes générales. En effet, si le disjoncteur saute, cela indique automatiquement un problème avec votre réseau interne. Ces dernières peuvent provenir de diverses sources : surtensions causées par trop de connexions d’équipements électriques ou trop peu de puissance. Dans ce cas, votre consommation d’électricité doit être recalculée.

Un compteur qui n’a plus le goût du jour peut sauter assez facilement !

Si votre compteur est trop obsolète et donc hors normes en vigueur, il peut être le coupable, il n’a pas la capacité nécessaire pour répondre aux besoins en électricité de votre maison, il y a donc un problème disjoncteur. Si c’est le cas, vous devez envisager d’installer un nouveau compteur dès que possible. Quant au disjoncteur différentiel, c’est plus fonctionnel, c’est un disjoncteur qui saute humidité. En fait, plus de protéger les circuits de votre habitation, il coupera encore le courant s’il détecte un éventuel court-circuit ou si l’un de vos appareils fuit à cause de l’humidité. De plus, il pourrait s’agir d’un défectueux appareil électrique présentant une anomalie. Celui-ci pourrait aussi avoir été victime d’une source d’humidité et n’est plus en mesure de marcher convenablement. En tout cas, un dispositif dégradé ou usé causera toujours un court-circuit et provoquer un disjoncteur qui saute pour protéger votre installation électrique. En outre, le disjoncteur saute, peut provenir de l’une de vos prises murales électriques. Il arrive tout simplement que celle-ci est mal raccordée au tableau électrique. Conséquemment, il est bien de vérifier les raccords. Enfin, au cas où, votre installation électrique saute trop souvent, il est conseillé de recourir à un électricien professionnel afin de trouver la source de ce problème. En fait, actuellement, les normes en matière d’électricité en vigueurs sont très strictes, pour garantir au mieux la sécurité des personnes. Bref, seul un spécialiste est bien capable pour adapter correctement le disjoncteur principal ou différentiel, ou même pour votre compteur électrique suivant vos besoins. Et maintenant, en cas de probleme disjoncteur, plus de panique !

Erreurs courantes lors de la mesure d’une résistance électrique
Dépannage électricien : comment trouver le bon à Lyon ?