Erreurs courantes lors de la mesure d’une résistance électrique

Pour calculer la résistance électrique, vous devez disposer d’un compteur électrique adapté. L’ohm est l’unité de la résistance électrique. Le calcul de résistance électrique peut être fait avec un multimètre ou un ohmmètre. Quelles sont les erreurs courantes lors de la mesure d’une résistance électrique ?

Les erreurs lors de la mesure d’une résistance électrique

La première erreur est lors de choix d’un élément nécessaire pour connaître la résistance. Pour des mesures plus précises, vous devez enlever l’élément du circuit dans lequel il est installé ou vous devez le tester avant de l’installer. En effet, d’autres éléments du circuit peuvent altérer la mesure en raison de leur propre résistance. Lors du test de la résistance d’un circuit ou du démontage de ses éléments, il est important d’interrompre le courant dans ce circuit. La deuxième erreur, c’est lors de branchement des cordons dans les bornes appropriées. Vous devez savoir que le multimètre comporte deux fils, un fil rouge et un fil noir. Les multimètres ont des connexions en façade qui permettent d’évaluer l’intensité du courant, de la résistance et de la tension. Pour les mesures de résistance, il n’existe que deux bornes. L’un est marqué COM ou commun et l’autre marqué de la lettre grecque oméga, Ω le symbole de l’ohm. Le cordon noir est toujours introduit dans la borne marquée « COM », le rouge dans la borne Ω. La troisième erreur, c’est lors de l’allumage du multimètre. D’abord, vous devez sélectionner le calibre approprié. Les résistances peuvent aller de fractions d’ohm de 0,1 ohm à des centaines de milliers. Si vous voulez obtenir les mesures exactes, vous devez opter pour le meilleur calibre, c’est-à-dire l’intervalle de valeurs dans lequel se situe la résistance mesurée. De nombreux multimètres numériques s’ajustent directement sur le calibre approprié. D’autres doivent le faire manuellement en pivotant un gros bouton central, en sachant à l’avance la résistance à tester et en tournant le bouton à l’espacement approprié. En outre, vous devez savoir que lors de la mesure de résistance électrique, vous ne devez pas toucher la sonde de test avec vos doigts pour éviter une évaluation incorrecte. Trouvez ici d’autres quelques moyen pour mesurer une résistance électrique.

Comment choisir un instrument de mesure électrique pour mesurer la résistance électrique ?

Un électricien doit établir certains critères afin de bien opter pour son instrument de mesure électrique. Pour savoir comment mesurer une résistance électrique, il est nécessaire de tenir compte sur la précision de la mesure et de l’affichage. Vous devez également prendre en compte la résolution de mesure, qui détermine l’écart minimum mesurable ou la valeur mesurée. Les aspects de sécurité doivent également être pris en considération. Il est également nécessaire de tenir compte sur la protection par fusible et la catégorie de sécurité. Il s’agit des applications dans lesquelles l’appareil de mesure peut être utilisé en toute sécurité. La résolution de l’écran est également un critère que vous ne devez pas négliger, car cela établit le nombre de chiffres affichés à l’écran.

Quels sont les différents instruments de mesure d’une résistance électrique ?

Un électricien peut employer un ohmmètre pour calculer une résistance. Ce compteur peut être utilisé pour déterminer si le fusible est grillé. Un multimètre est un appareil de mesure électrique avec un voltmètre, un ohmmètre, un ampèremètre, et d’autres appareils. Il s’agit d’un outil de mesure le plus utilisé et le plus commun. Cet appareil vous permet de calculer la résistance électrique. Selon les modèles, les tests de résistance sont accessibles. Par exemple, il existe 3 types de multimètres au choix. Vous pouvez opter entre un multimètre à mesure moyenne, un multimètre RMS et un multimètre TRMS. Un multimètre à pince peut également être utilisé pour mesurer la résistance électrique.

Disjoncteur de fuite à la terre : qu’est-ce que c’est et à quoi ça sert ?
Dépannage électricien : comment trouver le bon à Lyon ?